NEWS

Le Morne, Maurice, 19 juin 2018 - Conformément à l’accent mis sur la sécurité énergétique et le développement, l’ALSF - tout comme la Banque africaine de développement - a participé au 20 ème Forum africain sur l’énergie (AEF) qui s’est tenu du 19 au 22 juin à Le Morne, à Maurice. Chaque année, le Forum africain sur l’énergie s’efforce de mettre les représentants des gouvernements

EN SAVOIR PLUS
 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 19 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) reconnaît que de nombreux gouvernements à travers le monde ont eu recours à des partenariats public-privé (PPP) pour concevoir, financer, construire et exploiter des projets d’infrastructure. Elle se rend également compte qu’en dépit de la présence de bonnes pratiques et d’outils largement connus,

EN SAVOIR PLUS
 

Sao Tomé, Sao Tomé-et-Principe, 18-22 juin 2018 - Sao Tomé octroie actuellement à des sociétés pétrolières des permis d’exploration qui pourraient éventuellement déboucher sur des découvertes et la production de pétrole dans le pays. Afin de sensibiliser les avocats santoméens et leur donner les moyens de mieux négocier et gérer les contrats connexes, l’ALSF a apporté son soutien à une formation sur les aspects opérationnels de base pertinents, les dispositions contractuelles.

EN SAVOIR PLUS
 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 29 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une conférence sur l’arbitrage en Afrique et procédé au lancement de l’Association africaine d’arbitrage (AfAA) à Abidjan, en Côte d’Ivoire.
L’AfAA a été créée par l’ensemble des institutions d’arbitrage en Afrique. Il existe actuellement 71 institutions de ce type en

EN SAVOIR PLUS
 

Il incombe au Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) la conduite efficiente et efficace de toutes ses opérations, ainsi que l’approbation de son budget et la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres, siégeant à titre personnel, chacun d’eux étant nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans, non renouvelable.

EN SAVOIR PLUS
 

L’un des éléments catalyseurs clés de l’attrait de l’investissement étranger direct est la nécessité pour les pays africains de conclure avec les investisseurs des accords équitables et durables capables qui peuvent résister à l’épreuve du temps. Malheureusement, de nombreux pays africains sont souvent confrontés au défi tenant à la négociation de ces accords, en raison de leur expertise limitée dans les nouveaux domaines qui ne sont pas souvent enseignés dans les institutions africaines.

EN SAVOIR PLUS
 

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 6 novembre 2018 - Stephen Karangizi, Directeur et PDG de la Facilité africaine de soutien juridique a déclaré le lundi que la Facilité fournit aux pays africains les outils nécessaires à une meilleure négociation des accords d’investissement dans le secteur des infrastructures. Il a également noté que la Facilité contribue à instaurer la transparence entre les gouvernements africains, les bailleurs de fonds du secteur privé et les fournisseurs d’infrastructures essentielles.

EN SAVOIR PLUS
 

Le Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) s’est réuni le 26 novembre 2018 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour discuter de la Revue 2017 de l’efficacité de l’ALSF et évaluer ses opérations et activités institutionnelles en 2018.
Depuis les services de conseil et les activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances jusqu’au mode de réalisation des communications, tous les éléments du travail de la Facilité ont fait l’objet de discussion.

EN SAVOIR PLUS
 

Un atelier régional d’une durée de dix jours visant à discuter des questions relatives au développement durable du secteur minier en Afrique, dénommé « Atlas des législations minières africaines (AMLA) 2018 », a démarré le 9 décembre 2019 à Kigali, au Rwanda.

EN SAVOIR PLUS
 

La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) et la Banque de développement KfW ont signé un accord visant à octroyer à la Facilité un don de 4 millions d’euros de la République fédérale d’Allemagne par le truchement, et ce, par le biais de la KfW. Cette aide repose sur un Protocole d’accord conclu en 2016 entre les deux institutions, en vertu duquel l’ALSF a bénéficié d’un don de 5 millions d’euros.

EN SAVOIR PLUS