NEWS

Sao Tomé, Sao Tomé-et-Principe, 16 mai 2018 – En vue d’apporter une assistance au gouvernement de Sao Tomé-et-Principe, une île à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ayant une économie fragile, la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une formation visant à sensibiliser les avocats santoméens sur la dette publique et les litiges avec les créanciers et à renforcer leurs capacités sur ces questions.

EN SAVOIR PLUS
 
Regional Capacity Building on the Negotiation of Fishery Agreements and Concessions Abidjan, Cote d’Ivoire

Abidjan, Côte d’Ivoire - La pêche illicite, non réglementée et non déclarée (INN) représente une perte de revenus de 1,2 milliard de dollars EU pour les seuls pays d’Afrique de l’Ouest. Une partie de cette perte est due à une gouvernance inadéquate du secteur. Les pays africains et les organes régionaux qui se consacrent à l’économie maritime sont de plus en plus conscients de la nécessité de renforcer les capacités dans ce secteur et de donner aux ministères gouvernementaux les moyens

EN SAVOIR PLUS
 

Busan, Corée, 22 mai 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a tenu sa 25 ème réunion du Conseil de gestion et sa 9 ème réunion du Conseil de gouvernance respectivement les 20 et 21 mai 2018, en marge des Assemblées annuelles 2018 de la Banque africaine de développement à Busan, en Corée. Les membres ont passé en revue les activités de l’exercice 2017 de l’ALSF et discuté des plans futurs de l’institution.

EN SAVOIR PLUS
 

Le Morne, Maurice, 20 juin 2018 - Grâce au soutien et à l’orientation technique de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) et dans le cadre du Forum africain sur l’énergie tenu à Maurice, aux Seychelles, S.E. Wallace Cosgrow, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et du Changement climatique a annoncé le lancement de l’appel d’offres conférant le droit de construire, financer,

EN SAVOIR PLUS
 

Le Morne, Maurice, 19 juin 2018 - Conformément à l’accent mis sur la sécurité énergétique et le développement, l’ALSF - tout comme la Banque africaine de développement - a participé au 20 ème Forum africain sur l’énergie (AEF) qui s’est tenu du 19 au 22 juin à Le Morne, à Maurice. Chaque année, le Forum africain sur l’énergie s’efforce de mettre les représentants des gouvernements

EN SAVOIR PLUS
 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 19 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) reconnaît que de nombreux gouvernements à travers le monde ont eu recours à des partenariats public-privé (PPP) pour concevoir, financer, construire et exploiter des projets d’infrastructure. Elle se rend également compte qu’en dépit de la présence de bonnes pratiques et d’outils largement connus,

EN SAVOIR PLUS
 

Sao Tomé, Sao Tomé-et-Principe, 18-22 juin 2018 - Sao Tomé octroie actuellement à des sociétés pétrolières des permis d’exploration qui pourraient éventuellement déboucher sur des découvertes et la production de pétrole dans le pays. Afin de sensibiliser les avocats santoméens et leur donner les moyens de mieux négocier et gérer les contrats connexes, l’ALSF a apporté son soutien à une formation sur les aspects opérationnels de base pertinents, les dispositions contractuelles.

EN SAVOIR PLUS
 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 29 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une conférence sur l’arbitrage en Afrique et procédé au lancement de l’Association africaine d’arbitrage (AfAA) à Abidjan, en Côte d’Ivoire.
L’AfAA a été créée par l’ensemble des institutions d’arbitrage en Afrique. Il existe actuellement 71 institutions de ce type en

EN SAVOIR PLUS
 

Il incombe au Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) la conduite efficiente et efficace de toutes ses opérations, ainsi que l’approbation de son budget et la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres, siégeant à titre personnel, chacun d’eux étant nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans, non renouvelable.

EN SAVOIR PLUS
 

L’un des éléments catalyseurs clés de l’attrait de l’investissement étranger direct est la nécessité pour les pays africains de conclure avec les investisseurs des accords équitables et durables capables qui peuvent résister à l’épreuve du temps. Malheureusement, de nombreux pays africains sont souvent confrontés au défi tenant à la négociation de ces accords, en raison de leur expertise limitée dans les nouveaux domaines qui ne sont pas souvent enseignés dans les institutions africaines.

EN SAVOIR PLUS