NEWS

Malabo, Guinée équatoriale, 11 juin 2019 — La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a tenu respectivement sa 28 e réunion du Conseil de gestion et sa 10 e réunion du Conseil de gouvernance les 10 et 11 juin 2019, en marge des Assemblées annuelles 2019 de la Banque africaine de développement, à Malabo, en Guinée équatoriale. Les membres ont passé en revue les activités de l’ALSF au titre de l’année 2018 et ont discuté de l’avenir de l’organisation.

EN SAVOIR PLUS
 

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 25 février 2019 - La Facilité africaine de soutien juridique a récemment organisé une formation à l’intention des avocats et négociateurs gouvernementaux africains, afin de renforcer leurs capacités de négociation dans le cadre des négociations d’accords impliquant des investissements dans les secteurs économiques clés.

EN SAVOIR PLUS
 

Un besoin urgent de formation sur les PPP Dans le cadre de leurs efforts visant à attirer les investissements privés dans le développement de l’infrastructure et la fourniture de services publics, de nombreux gouvernements africains élaborent des cadres juridiques et institutionnels sur les partenariats public-privé. Toutefois, la majorité de ces gouvernements ne disposent toujours pas des capacités juridiques nécessaires pour préparer, négocier et exécuter de manière efficace les accords de PPP.

EN SAVOIR PLUS
 

Abuja, Nigéria, 25 janvier 2018 - La région africaine est confrontée à un déficit d’infrastructures de plus en plus préoccupant, notamment dans les secteurs de l’électricité et des transports. Ce déficit est exacerbé par une constellation de forces, parmi lesquelles figurent la croissance démographique, l’essor du commerce régional et international, l’urbanisation et la réduction des budgets nationaux. Pour que les économies africaines maintiennent leur croissance soutenue,

EN SAVOIR PLUS
 
Mining Indaba Panellists

Cap, Afrique du Sud, 6 février 2018 - Dans le but d’attirer l’attention de l’industrie sur la diversité des genres, la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), Adam Smith International et International Women in Mining (IWIM) organisent un événement de haut niveau en marge de l’édition 2018 de la Conférence sur l’investissement minier en Afrique (Indaba).

EN SAVOIR PLUS
 

La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a lancé une série d’ateliers de renforcement des capacités qui visent à renforcer les capacités des responsables gouvernementaux du Nigéria dans le domaine des partenariats public-privé, notamment en ce qui concerne le développement des infrastructures.

EN SAVOIR PLUS
 

Entebbe, Ouganda, 11 avril 2018 – Grâce à l’appui de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF), le gouvernement de l’Ouganda a conclu avec succès un accord avec un consortium de firmes américaines et italiennes en vue de financer et construire une
raffinerie d’une valeur de 4 milliards de dollars EU dans le district du pays dénommé Hoima.

EN SAVOIR PLUS
 
 African Business Law Firms Association Conference

Paris, France, 4 mai 2018 - Chaque année, les membres et sympathisants de l’Association des cabinets d’avocats d’affaires africains (ABLFA) se réunissent à la conférence annuelle de l’organisation pour explorer et concevoir des solutions aux défis émergents qui empêchent ou limitent les investissements dans la région africaine.

EN SAVOIR PLUS
 

Sao Tomé, Sao Tomé-et-Principe, 16 mai 2018 – En vue d’apporter une assistance au gouvernement de Sao Tomé-et-Principe, une île à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ayant une économie fragile, la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une formation visant à sensibiliser les avocats santoméens sur la dette publique et les litiges avec les créanciers et à renforcer leurs capacités sur ces questions.

EN SAVOIR PLUS
 
Regional Capacity Building on the Negotiation of Fishery Agreements and Concessions Abidjan, Cote d’Ivoire

Abidjan, Côte d’Ivoire - La pêche illicite, non réglementée et non déclarée (INN) représente une perte de revenus de 1,2 milliard de dollars EU pour les seuls pays d’Afrique de l’Ouest. Une partie de cette perte est due à une gouvernance inadéquate du secteur. Les pays africains et les organes régionaux qui se consacrent à l’économie maritime sont de plus en plus conscients de la nécessité de renforcer les capacités dans ce secteur et de donner aux ministères gouvernementaux les moyens

EN SAVOIR PLUS