ORGANISATION PAR L’ALSF D’UNE CONFÉRENCE SUR L’ARBITRAGE EN AFRIQUE ET LANCEMENT DE L’ASSOCIATION AFRICAINE D’ARBITRAGE

 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 29 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une conférence sur l’arbitrage en Afrique et procédé au lancement de l’Association africaine d’arbitrage (AfAA) à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

L’AfAA a été créée par l’ensemble des institutions d’arbitrage en Afrique. Il existe actuellement 71 institutions de ce type en Afrique et toutes font partie intégrante de l’association. L’AfAA a été fondée dans le but de promouvoir le développement de l’arbitrage international et d’autres formes de règlement de différends internationaux sur le continent africain.

S’exprimant au nom du Conseiller juridique général par intérim de la BAD, Anne Marie Mecca a fait observer qu’en créant l’AfAA, les institutions d'arbitrage se dotent d'un forum où elles peuvent mettre en commun leurs ressources afin de coordonner leurs efforts visant à promouvoir l'arbitrage et à stimuler la croissance. Cette dynamique passe par le partage d’expériences, les enseignements tirés d’organismes similaires, l’adoption des meilleures pratiques et les efforts visant à instaurer la confiance du public dans les institutions africaines. Dans son allocution d’ouverture, le Directeur de l’ALSF, Stephen Karangizi, a félicité tous les éminents praticiens de l’arbitrage pour leurs efforts soutenus visant à mettre sur pied un forum et a réitéré, par ailleurs, l’engagement de l’ALSF à promouvoir le développement du droit commercial en Afrique. « Cette conférence offre une occasion unique de mener une réflexion sur le passé mais, fait encore plus important, elle nous donne la latitude de nous prononcer sur la meilleure façon de mobiliser nos ressources en vue de continuer de jouer un rôle essentiel à l’exécution de la justice commerciale dans les années à venir », a-t-il ajouté.

La création de l’AfAA s’aligne étroitement sur les objectifs de l’ALSF qui sont de faire un plaidoyer en faveur de l’arbitrage en Afrique; de créer des campagnes de sensibilisation pour promouvoir le recours à l’arbitrage ; et de renforcer les capacités pertinentes des membres des structures d’arbitrage en Afrique.

À propos de l’ALSF

La Facilité africaine de soutien juridique est une organisation internationale hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de fournir des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre de leur négociation de transactions commerciales complexes, des litiges avec les créanciers et d’autres transactions souveraines connexes. Elle élabore et propose également des outils innovants de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Contact :Timothy Wasswa Kabugo, Facilité africaine de soutien juridique, t.wasswa@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution africaine de financement du développement. Il se compose de trois entités distinctes, à savoir : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de
développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigéria (FSN). Présente sur le terrain dans 44 pays africains et disposant d’un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux




 

Abidjan, Côte d’Ivoire, 29 juin 2018 - La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé une conférence sur l’arbitrage en Afrique et procédé au lancement de l’Association africaine d’arbitrage (AfAA) à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

L’AfAA a été créée par l’ensemble des institutions d’arbitrage en Afrique. Il existe actuellement 71 institutions de ce type en Afrique et toutes font partie intégrante de l’association. L’AfAA a été fondée dans le but de promouvoir le développement de l’arbitrage international et d’autres formes de règlement de différends internationaux sur le continent africain.

S’exprimant au nom du Conseiller juridique général par intérim de la BAD, Anne Marie Mecca a fait observer qu’en créant l’AfAA, les institutions d'arbitrage se dotent d'un forum où elles peuvent mettre en commun leurs ressources afin de coordonner leurs efforts visant à promouvoir l'arbitrage et à stimuler la croissance. Cette dynamique passe par le partage d’expériences, les enseignements tirés d’organismes similaires, l’adoption des meilleures pratiques et les efforts visant à instaurer la confiance du public dans les institutions africaines. Dans son allocution d’ouverture, le Directeur de l’ALSF, Stephen Karangizi, a félicité tous les éminents praticiens de l’arbitrage pour leurs efforts soutenus visant à mettre sur pied un forum et a réitéré, par ailleurs, l’engagement de l’ALSF à promouvoir le développement du droit commercial en Afrique. « Cette conférence offre une occasion unique de mener une réflexion sur le passé mais, fait encore plus important, elle nous donne la latitude de nous prononcer sur la meilleure façon de mobiliser nos ressources en vue de continuer de jouer un rôle essentiel à l’exécution de la justice commerciale dans les années à venir », a-t-il ajouté.

La création de l’AfAA s’aligne étroitement sur les objectifs de l’ALSF qui sont de faire un plaidoyer en faveur de l’arbitrage en Afrique; de créer des campagnes de sensibilisation pour promouvoir le recours à l’arbitrage ; et de renforcer les capacités pertinentes des membres des structures d’arbitrage en Afrique.

À propos de l’ALSF

La Facilité africaine de soutien juridique est une organisation internationale hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de fournir des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre de leur négociation de transactions commerciales complexes, des litiges avec les créanciers et d’autres transactions souveraines connexes. Elle élabore et propose également des outils innovants de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Contact :Timothy Wasswa Kabugo, Facilité africaine de soutien juridique, t.wasswa@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution africaine de financement du développement. Il se compose de trois entités distinctes, à savoir : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de
développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigéria (FSN). Présente sur le terrain dans 44 pays africains et disposant d’un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux

Français
Share it now!
news-thumbnail: