Le Conseil de gestion de l’ALSF discute des performances de 2020 et des priorités pour 2021

Abidjan, Côte d’Ivoire, 27 octobre 2020 - Le Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) s’est réuni par vidéoconférence en vue de discuter des questions institutionnelles clés et de passer en revue les performances des opérations de l’ALSF au titre de l’exercice 2020. Le Conseil a examiné les progrès réalisés au cours de l’année écoulée dans le cadre de la mise en œuvre des projets et activités de l’ALSF, ainsi que le Programme de travail et le budget de l’exercice 2021.

Dans son allocution d’ouverture, le Président du Conseil de gestion de l’ALSF, Gaston Kenfack, a profité de l’occasion pour féliciter les deux nouveaux membres du Conseil, à savoir Christine Anyango Agimba et l’Ambassadeur Arve Ofstad, et leur souhaiter la bienvenue. De plus, le Directeur de l’ALSF, Stephen Karangizi, a souligné que les nouveaux membres contribueront à réaliser le travail du Conseil de gestion grâce à leur riche et vaste expérience, et renforceront ainsi l’ALSF dans l’accomplissement de son mandat.

Ressortissante kényane, Mme Chrisitine Agimba est actuellement avocate générale adjointe au Bureau des affaires juridiques de l’État et au ministère de la Justice (Bureau du procureur général). Elle a, à son actif, plus de 25 années d’expérience dans la pratique du droit dans le secteur public et en cabinet privé. Son expérience intègre la fourniture de conseils sur un large éventail de mesures juridiques, de gouvernance et de politiques, ainsi que la gestion de programmes de réforme du secteur public dans les secteurs judiciaire et financier au Kenya. Elle a également été chef de projet et spécialiste du secteur juridique au ministère des Finances et a travaillé en qualité de conseillère juridique à la Banque pour le commerce et le développement (anciennement Banque de la ZEP). Elle a commencé sa carrière en tant qu’associée chez Hamilton, Harrison and Mathew Advocates, un cabinet d’avocats basé à Nairobi.

L’Ambassadeur Arve Ofstad est un ressortissant norvégien et un économiste ayant une grande expérience des questions de développement, de recherche et de politique d’aide. Il a précédemment occupé le poste d’ambassadeur du Royaume de Norvège près la République de Zambie et de chef de mission adjoint de la Norvège à Khartoum, au Soudan. L’Ambassadeur Ofstad a également occupé plusieurs postes de haut niveau au sein de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), notamment en tant que directeur chargé des politiques, de la consolidation des États et de la paix, ainsi que de l’économie du développement, chef de l’Unité des stratégies de développement, de la réduction de la pauvreté et de la consolidation de la paix et Conseiller principal de l’Unité d’analyse du développement

Le Conseil a passé en revue et examiné diverses questions et activités institutionnelles, politiques et procédures, ainsi que les progrès accomplis dans la mise en œuvre des opérations de l’ALSF. Le Conseil a pris note des bonnes performances enregistrées par l’équipe de l’ALSF jusqu’à présent en 2020 et a félicité l’ALSF pour avoir poursuivi la réalisation des projets de manière professionnelle et efficiente en dépit de la crise provoquée par la COVID-19. Plus particulièrement, la Facilité a produit une série d’articles intitulée « Série de l’ALSF sur la riposte à la COVID-19 » afin d’informer et de soutenir les gouvernements africains et les partenaires de l’ALSF dans la gestion de l’impact de la pandémie de COVID-19.

Le Conseil de gestion de l’ALSF a également pris note de l’approbation par le Conseil de gouvernance de la recommandation visant à proroger la durée de vie de la Facilité, et de la décision de proroger le Traité de l’ALSF pour une période initiale de 10 ans, qui pourrait ensuite déboucher sur la création d’une institution permanente. Le Conseil a également examiné les états financiers de la Facilité et donné des instructions sur la manière d’améliorer la mise en œuvre des projets de l’ALSF au fur et à mesure de leur augmentation en nombre et de leur propagation sur tout le continent. Le Conseil de gestion a noté que malgré la pandémie de COVID-19, l’ALSF est en bonne voie pour atteindre ses cibles d’approbation de projets pour l’exercice 2020, tandis que le nombre de demandes d’assistance reçues des gouvernements africains reste stable. Les projets ont continué à afficher de bons résultats au cours de l’année, contribuant de manière significative au développement durable de ses pays membres régionaux (PMR).

En outre, les membres ont donné des orientations stratégiques supplémentaires sur des questions institutionnelles et opérationnelles clés qui feront en sorte que la Facilité réponde de manière adéquate et efficace aux besoins des pays membres régionaux dans les années à venir.

Dans leur allocution de clôture, les membres du Conseil ont exhorté la Direction de l’ALSF à continuer d’être innovante et stratégique, à mettre l’accent sur l’impact et à s’adapter aux nouvelles opportunités dans les environnements en mutation rapide des pays membres régionaux.

Le Conseil de gestion de l’ALSF est chargé de la conduite efficace et efficiente de toutes les opérations de la Facilité, ainsi que de l’approbation de son budget et de la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres de grande intégrité et compétence, qui agissent à titre individuel, et sont nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans non renouvelable. Les membres actuels du Conseil sont le président Gaston Kenfack (Cameroun), Eva Jhala (Zambie), Nimatou Feliho (Bénin), Christine Anyango Agimba (Kenya) et l’ambassadeur Arve Ofstad (Norvège).

À propos de l’ALSF
Créée par la Banque africaine de développement en 2010, l’ALSF aide les gouvernements à négocier des transactions commerciales complexes, en leur fournissant une assistance juridique et technique dans le cadre de projets de partenariat public-privé dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’énergie, et en traitant les questions liées à la dette publique et aux litiges avec les créanciers

Contactez-nous
Ève Éhoura, Chargée de communication : e.ehoura@afdb.org




Abidjan, Côte d’Ivoire, 27 octobre 2020 - Le Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) s’est réuni par vidéoconférence en vue de discuter des questions institutionnelles clés et de passer en revue les performances des opérations de l’ALSF au titre de l’exercice 2020. Le Conseil a examiné les progrès réalisés au cours de l’année écoulée dans le cadre de la mise en œuvre des projets et activités de l’ALSF, ainsi que le Programme de travail et le budget de l’exercice 2021.

Dans son allocution d’ouverture, le Président du Conseil de gestion de l’ALSF, Gaston Kenfack, a profité de l’occasion pour féliciter les deux nouveaux membres du Conseil, à savoir Christine Anyango Agimba et l’Ambassadeur Arve Ofstad, et leur souhaiter la bienvenue. De plus, le Directeur de l’ALSF, Stephen Karangizi, a souligné que les nouveaux membres contribueront à réaliser le travail du Conseil de gestion grâce à leur riche et vaste expérience, et renforceront ainsi l’ALSF dans l’accomplissement de son mandat.

Ressortissante kényane, Mme Chrisitine Agimba est actuellement avocate générale adjointe au Bureau des affaires juridiques de l’État et au ministère de la Justice (Bureau du procureur général). Elle a, à son actif, plus de 25 années d’expérience dans la pratique du droit dans le secteur public et en cabinet privé. Son expérience intègre la fourniture de conseils sur un large éventail de mesures juridiques, de gouvernance et de politiques, ainsi que la gestion de programmes de réforme du secteur public dans les secteurs judiciaire et financier au Kenya. Elle a également été chef de projet et spécialiste du secteur juridique au ministère des Finances et a travaillé en qualité de conseillère juridique à la Banque pour le commerce et le développement (anciennement Banque de la ZEP). Elle a commencé sa carrière en tant qu’associée chez Hamilton, Harrison and Mathew Advocates, un cabinet d’avocats basé à Nairobi.

L’Ambassadeur Arve Ofstad est un ressortissant norvégien et un économiste ayant une grande expérience des questions de développement, de recherche et de politique d’aide. Il a précédemment occupé le poste d’ambassadeur du Royaume de Norvège près la République de Zambie et de chef de mission adjoint de la Norvège à Khartoum, au Soudan. L’Ambassadeur Ofstad a également occupé plusieurs postes de haut niveau au sein de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), notamment en tant que directeur chargé des politiques, de la consolidation des États et de la paix, ainsi que de l’économie du développement, chef de l’Unité des stratégies de développement, de la réduction de la pauvreté et de la consolidation de la paix et Conseiller principal de l’Unité d’analyse du développement

Le Conseil a passé en revue et examiné diverses questions et activités institutionnelles, politiques et procédures, ainsi que les progrès accomplis dans la mise en œuvre des opérations de l’ALSF. Le Conseil a pris note des bonnes performances enregistrées par l’équipe de l’ALSF jusqu’à présent en 2020 et a félicité l’ALSF pour avoir poursuivi la réalisation des projets de manière professionnelle et efficiente en dépit de la crise provoquée par la COVID-19. Plus particulièrement, la Facilité a produit une série d’articles intitulée « Série de l’ALSF sur la riposte à la COVID-19 » afin d’informer et de soutenir les gouvernements africains et les partenaires de l’ALSF dans la gestion de l’impact de la pandémie de COVID-19.

Le Conseil de gestion de l’ALSF a également pris note de l’approbation par le Conseil de gouvernance de la recommandation visant à proroger la durée de vie de la Facilité, et de la décision de proroger le Traité de l’ALSF pour une période initiale de 10 ans, qui pourrait ensuite déboucher sur la création d’une institution permanente. Le Conseil a également examiné les états financiers de la Facilité et donné des instructions sur la manière d’améliorer la mise en œuvre des projets de l’ALSF au fur et à mesure de leur augmentation en nombre et de leur propagation sur tout le continent. Le Conseil de gestion a noté que malgré la pandémie de COVID-19, l’ALSF est en bonne voie pour atteindre ses cibles d’approbation de projets pour l’exercice 2020, tandis que le nombre de demandes d’assistance reçues des gouvernements africains reste stable. Les projets ont continué à afficher de bons résultats au cours de l’année, contribuant de manière significative au développement durable de ses pays membres régionaux (PMR).

En outre, les membres ont donné des orientations stratégiques supplémentaires sur des questions institutionnelles et opérationnelles clés qui feront en sorte que la Facilité réponde de manière adéquate et efficace aux besoins des pays membres régionaux dans les années à venir.

Dans leur allocution de clôture, les membres du Conseil ont exhorté la Direction de l’ALSF à continuer d’être innovante et stratégique, à mettre l’accent sur l’impact et à s’adapter aux nouvelles opportunités dans les environnements en mutation rapide des pays membres régionaux.

Le Conseil de gestion de l’ALSF est chargé de la conduite efficace et efficiente de toutes les opérations de la Facilité, ainsi que de l’approbation de son budget et de la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres de grande intégrité et compétence, qui agissent à titre individuel, et sont nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans non renouvelable. Les membres actuels du Conseil sont le président Gaston Kenfack (Cameroun), Eva Jhala (Zambie), Nimatou Feliho (Bénin), Christine Anyango Agimba (Kenya) et l’ambassadeur Arve Ofstad (Norvège).

À propos de l’ALSF
Créée par la Banque africaine de développement en 2010, l’ALSF aide les gouvernements à négocier des transactions commerciales complexes, en leur fournissant une assistance juridique et technique dans le cadre de projets de partenariat public-privé dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’énergie, et en traitant les questions liées à la dette publique et aux litiges avec les créanciers

Contactez-nous
Ève Éhoura, Chargée de communication : e.ehoura@afdb.org

Français
Share it now!
news-thumbnail: