LE CONSEIL DE GESTION DE L’ALSF ADOPTE LE PROGRAMME DE TRAVAIL ET LE BUDGET DE L’EXERCICE 2019

 
Le Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) s’est réuni le 26 novembre 2018 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour discuter de la Revue 2017 de l’efficacité de l’ALSF et évaluer ses opérations et activités institutionnelles en 2018.
Depuis les services de conseil et les activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances jusqu’au mode de réalisation des communications, tous les éléments du travail de la Facilité ont fait l’objet de discussion. Ayant une perception éclairée des travaux antérieurs de l’ALSF, le Conseil de gestion a examiné et adopté le Programme de travail et le budget de l’exercice 2019.
Au cours de la réunion, la présidente du Conseil de gestion de l’ALSF, Dorcas Achapa, a félicité la Facilité pour avoir reçu deux prix continentaux récemment en reconnaissance de son impact sur le développement en Afrique. De plus, elle a officiellement souhaité la bienvenue au nouveau membre du Conseil de gestion de l’ALSF, Gaston Kenfack. Ce dernier a adressé ses remerciements au Conseil pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. « Je suis heureux et impatient d’œuvrer avec une équipe dynamique à l’accomplissement du mandat de l’ALSF » a-t-il indiqué.
Le Conseil de gestion de l’ALSF est chargé de l’exécution efficiente et efficace de toutes les opérations de la Facilité, ainsi que de l’approbation de son budget et de la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres hautement intègres et compétents, agissant à titre personnel et nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans non renouvelable. L’on compte parmi les membres actuels du Conseil, Dorcas Achapa (Kenya), Dandi Gnamou (Bénin), Bruce Montador (Canada), Mahomed Rafique (Mozambique) et Gaston Kenfack (Cameroun).
Créée en 2008, l’ALSF est une institution publique internationale qui est hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de soutenir les États africains en leur fournissant des services de conseil juridique, en organisant desactivités de renforcement de capacités et en élaborant des outils uniques de gestion des connaissances.




 
Le Conseil de gestion de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) s’est réuni le 26 novembre 2018 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour discuter de la Revue 2017 de l’efficacité de l’ALSF et évaluer ses opérations et activités institutionnelles en 2018.
Depuis les services de conseil et les activités de renforcement des capacités et de gestion des connaissances jusqu’au mode de réalisation des communications, tous les éléments du travail de la Facilité ont fait l’objet de discussion. Ayant une perception éclairée des travaux antérieurs de l’ALSF, le Conseil de gestion a examiné et adopté le Programme de travail et le budget de l’exercice 2019.
Au cours de la réunion, la présidente du Conseil de gestion de l’ALSF, Dorcas Achapa, a félicité la Facilité pour avoir reçu deux prix continentaux récemment en reconnaissance de son impact sur le développement en Afrique. De plus, elle a officiellement souhaité la bienvenue au nouveau membre du Conseil de gestion de l’ALSF, Gaston Kenfack. Ce dernier a adressé ses remerciements au Conseil pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. « Je suis heureux et impatient d’œuvrer avec une équipe dynamique à l’accomplissement du mandat de l’ALSF » a-t-il indiqué.
Le Conseil de gestion de l’ALSF est chargé de l’exécution efficiente et efficace de toutes les opérations de la Facilité, ainsi que de l’approbation de son budget et de la nomination de son Directeur. Il se compose de cinq membres hautement intègres et compétents, agissant à titre personnel et nommés par le Conseil de gouvernance pour un mandat de trois ans non renouvelable. L’on compte parmi les membres actuels du Conseil, Dorcas Achapa (Kenya), Dandi Gnamou (Bénin), Bruce Montador (Canada), Mahomed Rafique (Mozambique) et Gaston Kenfack (Cameroun).
Créée en 2008, l’ALSF est une institution publique internationale qui est hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de soutenir les États africains en leur fournissant des services de conseil juridique, en organisant desactivités de renforcement de capacités et en élaborant des outils uniques de gestion des connaissances.

Français
Share it now!
news-thumbnail: