La Facilité africaine de soutien juridique a tenu son premier webinaire lusophone

Abidjan, Côte d’Ivoire, 15 juillet 2020 : La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé le premier d’une série de quatre (4) webinaires tenus exclusivement en portugais. Cette série abordera des sujets marquants relatifs aux ressources naturelles, aux infrastructures, à la dette et à l’électricité, et ce, dans une perspective lusophone. L’initiative vise à fournir une plateforme de discussion sur des problématiques clés au profit d’un public lusophone, ainsi qu’à identifier les tendances, défis et opportunités pour l’Afrique lusophone. Ce premier webinaire a mis l’accent sur le financement des infrastructures dans le cadre de la « nouvelle normalité » qui prévaut. L’ALSF a invité des panelistes experts ayant une formation juridique et économique qui ont apporté des points de vue variés.

Le premier webinaire lusophone a été largement suivi, la plupart des participants venant d’Angola, du Mozambique, de Cabo Verde, de Guinée-Bissau, de Sao Tomé-et-Principe, du Brésil et du Portugal. Modéré par Mme Rita Madeira, Conseillère juridique à l’ALSF, le webinaire a été animé par un panel d’experts ayant une expérience de l’Afrique lusophone, du Portugal et du Brésil, à savoir : M. Gonçalo Falcão, associé chez Mayer Brown LLP, M. Tomás Timbane, associé chez TTA - Sociedade de Advogados, M. Joel Muzima, économiste pays principal à la Banque africaine de développement (BAD), et M. Tiago Dionísio, directeur adjoint d’Eaglestone Advisory.

Mme Rita Madeira a ouvert les discussions en plantant le décor ; puis, elle a présenté les principaux points de vue de chaque intervenant sur les modèles de financement traditionnels en Afrique lusophone, les impacts macroéconomiques de la pandémie dans les différents pays lusophones, la riposte de la BAD à la COVID-19 et la gestion contractuelle des risques et des responsabilités à l’avenir. Chaque panéliste a fourni au débat des considérations éclairées qui ont conduit à une intéressante session de questions-réponses, au cours de laquelle ont été abordés des sujets divers, notamment : la comparaison entre les différents modèles de financement ; la gestion et la répartition des risques contractuels, surtout le risque de change renforcé par le contexte économique actuel ; et l’importance de disposer d’une représentation juridique adéquate pour la négociation de contrats commerciaux complexes, particulièrement en tant que mesure préventive par rapport au risque de litige ou d’arbitrage, ainsi que pour assurer l’équilibre des contrats et la protection des intérêts publics.

Le webinaire a permis une discussion animée en langue portugaise et a souligné les principales considérations liées aux défis et opportunités pour les gouvernements lusophones africains au moment où ils gèrent l’impact de la pandémie et commencent à s’en affranchir dans le cadre d’une « nouvelle normalité ».

Le second webinaire de la série se tiendra le 15 septembre 2020 et abordera des sujets importants dans le secteur de l’électricité.

À propos de l’ALSF
Créée par la Banque africaine de développement en 2010, l’ALSF aide les gouvernements à négocier des transactions commerciales complexes, en leur fournissant une assistance juridique et technique dans le cadre de projets de partenariat public-privé dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’énergie, et en couvrant les questions de dette publique et les litiges avec les créanciers.

Nous contacter
Mme Eve Ehoura, Chargée de communication : e.ehoura@afdb.org
Mme Rita Madeira, Conseillère juridique : r.madeira@afdb.org




Abidjan, Côte d’Ivoire, 15 juillet 2020 : La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) a organisé le premier d’une série de quatre (4) webinaires tenus exclusivement en portugais. Cette série abordera des sujets marquants relatifs aux ressources naturelles, aux infrastructures, à la dette et à l’électricité, et ce, dans une perspective lusophone. L’initiative vise à fournir une plateforme de discussion sur des problématiques clés au profit d’un public lusophone, ainsi qu’à identifier les tendances, défis et opportunités pour l’Afrique lusophone. Ce premier webinaire a mis l’accent sur le financement des infrastructures dans le cadre de la « nouvelle normalité » qui prévaut. L’ALSF a invité des panelistes experts ayant une formation juridique et économique qui ont apporté des points de vue variés.

Le premier webinaire lusophone a été largement suivi, la plupart des participants venant d’Angola, du Mozambique, de Cabo Verde, de Guinée-Bissau, de Sao Tomé-et-Principe, du Brésil et du Portugal. Modéré par Mme Rita Madeira, Conseillère juridique à l’ALSF, le webinaire a été animé par un panel d’experts ayant une expérience de l’Afrique lusophone, du Portugal et du Brésil, à savoir : M. Gonçalo Falcão, associé chez Mayer Brown LLP, M. Tomás Timbane, associé chez TTA - Sociedade de Advogados, M. Joel Muzima, économiste pays principal à la Banque africaine de développement (BAD), et M. Tiago Dionísio, directeur adjoint d’Eaglestone Advisory.

Mme Rita Madeira a ouvert les discussions en plantant le décor ; puis, elle a présenté les principaux points de vue de chaque intervenant sur les modèles de financement traditionnels en Afrique lusophone, les impacts macroéconomiques de la pandémie dans les différents pays lusophones, la riposte de la BAD à la COVID-19 et la gestion contractuelle des risques et des responsabilités à l’avenir. Chaque panéliste a fourni au débat des considérations éclairées qui ont conduit à une intéressante session de questions-réponses, au cours de laquelle ont été abordés des sujets divers, notamment : la comparaison entre les différents modèles de financement ; la gestion et la répartition des risques contractuels, surtout le risque de change renforcé par le contexte économique actuel ; et l’importance de disposer d’une représentation juridique adéquate pour la négociation de contrats commerciaux complexes, particulièrement en tant que mesure préventive par rapport au risque de litige ou d’arbitrage, ainsi que pour assurer l’équilibre des contrats et la protection des intérêts publics.

Le webinaire a permis une discussion animée en langue portugaise et a souligné les principales considérations liées aux défis et opportunités pour les gouvernements lusophones africains au moment où ils gèrent l’impact de la pandémie et commencent à s’en affranchir dans le cadre d’une « nouvelle normalité ».

Le second webinaire de la série se tiendra le 15 septembre 2020 et abordera des sujets importants dans le secteur de l’électricité.

À propos de l’ALSF
Créée par la Banque africaine de développement en 2010, l’ALSF aide les gouvernements à négocier des transactions commerciales complexes, en leur fournissant une assistance juridique et technique dans le cadre de projets de partenariat public-privé dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’énergie, et en couvrant les questions de dette publique et les litiges avec les créanciers.

Nous contacter
Mme Eve Ehoura, Chargée de communication : e.ehoura@afdb.org
Mme Rita Madeira, Conseillère juridique : r.madeira@afdb.org

Français
Share it now!
news-thumbnail: