La Facilité africaine de soutien juridique reçoit 5 millions d’euros de la part de la KfW

22/11/2016

 

La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) et la Banque de développement KfW ont signé mardi un Protocole d’entente (PE) qui prévoit les modalités de coopération entre ces deux institutions, notamment un don d’un montant de 5 millions € de la KfW pour apporter un soutien aux activités de l’ALSF.

 

Ce soutien vise à renforcer le développement institutionnel de l’ALSF. En outre, avec le soutien de la KfW, l’ALSF mènera des activités visant à faciliter la mise en œuvre du Code de Conduite de l’Initiative CONNEX du G7 comme moyen de garantir la fourniture de conseils juridiques conformes à l’éthique, indépendants et de haute qualité. Le soutien s’appuie également sur le Protocole d’entente signé par l’ALSF et la GIZ en 2015.

 

Piet Kleffmann, Chef de la Division chargée de la gouvernance et des ressources naturelles à la KfW et Stephen Karangizi, Directeur de l’ALSF, ont signé ce PE. « Nous nous réjouissons de notre partenariat et nous reconnaissons la valeur et le rôle de l’ALSF en tant qu’instrument d’atténuation des risques », a déclaré Piet Kleffmann. « L’accent mis par l’ALSF sur les activités opérationnelles aidera à mieux répondre aux besoins des gouvernements africains », a-t-il relevé.

 

Le Directeur de l’ALSF, M. Karangizi, a remercié la KfW pour son soutien au développement institutionnel de l’ALSF. « Le renforcement des systèmes institutionnels au sein de l’ALSF est important et, grâce à ce partenariat, nous serons en meilleure posture pour nous acquitter de notre mandat vis-à-vis des gouvernements africains », a-t-il ajouté.

 

Par le biais de ce partenariat, l’ALSF renforcera également ses systèmes de suivi et évaluation (S&E) et d’établissement de rapports pour documenter l’impact et les résultats.

 

La cérémonie de signature a eu lieu en marge de la table-ronde inaugurale des parties prenantes de l’ALSF qui s’est tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

 

L’ALSF est une institution publique internationale, hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Il a pour mandat de soutenir les États africains en leur fournissant des services de conseil juridique dans le cadre des litiges avec les fonds vautours et la négociation de transactions commerciales complexes.




22/11/2016

 

La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) et la Banque de développement KfW ont signé mardi un Protocole d’entente (PE) qui prévoit les modalités de coopération entre ces deux institutions, notamment un don d’un montant de 5 millions € de la KfW pour apporter un soutien aux activités de l’ALSF.

 

Ce soutien vise à renforcer le développement institutionnel de l’ALSF. En outre, avec le soutien de la KfW, l’ALSF mènera des activités visant à faciliter la mise en œuvre du Code de Conduite de l’Initiative CONNEX du G7 comme moyen de garantir la fourniture de conseils juridiques conformes à l’éthique, indépendants et de haute qualité. Le soutien s’appuie également sur le Protocole d’entente signé par l’ALSF et la GIZ en 2015.

 

Piet Kleffmann, Chef de la Division chargée de la gouvernance et des ressources naturelles à la KfW et Stephen Karangizi, Directeur de l’ALSF, ont signé ce PE. « Nous nous réjouissons de notre partenariat et nous reconnaissons la valeur et le rôle de l’ALSF en tant qu’instrument d’atténuation des risques », a déclaré Piet Kleffmann. « L’accent mis par l’ALSF sur les activités opérationnelles aidera à mieux répondre aux besoins des gouvernements africains », a-t-il relevé.

 

Le Directeur de l’ALSF, M. Karangizi, a remercié la KfW pour son soutien au développement institutionnel de l’ALSF. « Le renforcement des systèmes institutionnels au sein de l’ALSF est important et, grâce à ce partenariat, nous serons en meilleure posture pour nous acquitter de notre mandat vis-à-vis des gouvernements africains », a-t-il ajouté.

 

Par le biais de ce partenariat, l’ALSF renforcera également ses systèmes de suivi et évaluation (S&E) et d’établissement de rapports pour documenter l’impact et les résultats.

 

La cérémonie de signature a eu lieu en marge de la table-ronde inaugurale des parties prenantes de l’ALSF qui s’est tenu à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

 

L’ALSF est une institution publique internationale, hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Il a pour mandat de soutenir les États africains en leur fournissant des services de conseil juridique dans le cadre des litiges avec les fonds vautours et la négociation de transactions commerciales complexes.

Français
Share it now!
news-thumbnail: