L’ALSF soutient la République du Congo dans le secteur de l’énergie


Brazzaville, République du Congo, 27 septembre date : La Facilité africaine de soutien juridique a organisé un atelier de renforcement des capacités du 24 au 27 septembre 2019 à Brazzaville (République du Congo). Cet atelier était destiné aux responsables et fonctionnaires du Ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique, de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité et de l’Agence nationale d’électrification rurale et la société nationale Énergie Électrique du Congo. C’était la première de deux formations prévues pour soutenir la République du Congo dans le secteur énergétique.

Dans son allocution liminaire, Mme Rita Madeira, Conseillère juridique à l’ALSF, a souligné l’importance d’engager des discussions approfondies sur des questions clés portant sur la mise en œuvre de projets énergétiques, lors d’un atelier pratique, qui offre un espace sûr et sans aucune pression, comme c’est le cas lors d’une négociation réelle. L’objectif est d’aider à mieux connaître et mieux comprendre les principes fondamentaux de la mise en œuvre et de la négociation des projets de production d’énergie.

Pendant l’atelier, des sessions interactives ont porté principalement sur le financement de projets, l’approvisionnement auprès de producteurs indépendants d’électricité et l’analyse de documents pertinents en matière d’appel d’offres, et de documents juridiques fondamentaux tels que l’accord d’achat d’énergie.

L’atelier de quatre jours a permis aux responsables gouvernementaux de se doter de précieux outils à utiliser lors des négociations de projets production d’énergie avec des promoteurs et institutions financières, et de comprendre la dynamique et les principes fondamentaux régissant le financement et la mise en œuvre de projets, en particulier la répartition des risques.

• « L’atelier a été très riche en enseignements, car il combinait les aspects théoriques et le partage d’expérience de la part de la conseillère juridique de l’ALSF. Il aidera les participants à clarifier tous ces nouveaux concepts et connaissances », a déclaré M. Émile Opangault, Directeur Général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité.
• « De nombreux renseignements relatifs au financement de projets énergétiques ainsi que des commentaires fondés sur l’expérience ont été fournis lors de cet atelier. C’est exactement conforme aux attentes du Ministère de l’Énergie. » a déclaré M. Guy Nganguia, Conseiller juridique et administratif du ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique.
Ce premier atelier a servi de cadre nécessaire à la conseillère juridique pour rédiger des documents qui vont servir de « boîte à outils » afin de s’approvisionner auprès des producteurs indépendants d’énergie. Celle-ci comprendra des modèles de documents tels qu’un contrat de concession et celui d’achat d’électricité. La « boîte à outils » sera présentée et fera l’objet de discussion lors du deuxième atelier, qui se tiendra aussi à Brazzaville.

À propos de l’ALSF
Créée en 2010, la Facilité africaine de soutien juridique est une organisation internationale hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de fournir des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre de leur négociation de transactions commerciales complexes, des litiges avec les créanciers et d’autres transactions souveraines connexes. Elle élabore et propose également des outils innovants de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Nous contacter
Eve Ehoura, Chargée de communication: e.ehoura@afdb.org
Rita Madeira, Conseillère juridique: r.madeira@afdb.org





Brazzaville, République du Congo, 27 septembre date : La Facilité africaine de soutien juridique a organisé un atelier de renforcement des capacités du 24 au 27 septembre 2019 à Brazzaville (République du Congo). Cet atelier était destiné aux responsables et fonctionnaires du Ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique, de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité et de l’Agence nationale d’électrification rurale et la société nationale Énergie Électrique du Congo. C’était la première de deux formations prévues pour soutenir la République du Congo dans le secteur énergétique.

Dans son allocution liminaire, Mme Rita Madeira, Conseillère juridique à l’ALSF, a souligné l’importance d’engager des discussions approfondies sur des questions clés portant sur la mise en œuvre de projets énergétiques, lors d’un atelier pratique, qui offre un espace sûr et sans aucune pression, comme c’est le cas lors d’une négociation réelle. L’objectif est d’aider à mieux connaître et mieux comprendre les principes fondamentaux de la mise en œuvre et de la négociation des projets de production d’énergie.

Pendant l’atelier, des sessions interactives ont porté principalement sur le financement de projets, l’approvisionnement auprès de producteurs indépendants d’électricité et l’analyse de documents pertinents en matière d’appel d’offres, et de documents juridiques fondamentaux tels que l’accord d’achat d’énergie.

L’atelier de quatre jours a permis aux responsables gouvernementaux de se doter de précieux outils à utiliser lors des négociations de projets production d’énergie avec des promoteurs et institutions financières, et de comprendre la dynamique et les principes fondamentaux régissant le financement et la mise en œuvre de projets, en particulier la répartition des risques.

• « L’atelier a été très riche en enseignements, car il combinait les aspects théoriques et le partage d’expérience de la part de la conseillère juridique de l’ALSF. Il aidera les participants à clarifier tous ces nouveaux concepts et connaissances », a déclaré M. Émile Opangault, Directeur Général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité.
• « De nombreux renseignements relatifs au financement de projets énergétiques ainsi que des commentaires fondés sur l’expérience ont été fournis lors de cet atelier. C’est exactement conforme aux attentes du Ministère de l’Énergie. » a déclaré M. Guy Nganguia, Conseiller juridique et administratif du ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique.
Ce premier atelier a servi de cadre nécessaire à la conseillère juridique pour rédiger des documents qui vont servir de « boîte à outils » afin de s’approvisionner auprès des producteurs indépendants d’énergie. Celle-ci comprendra des modèles de documents tels qu’un contrat de concession et celui d’achat d’électricité. La « boîte à outils » sera présentée et fera l’objet de discussion lors du deuxième atelier, qui se tiendra aussi à Brazzaville.

À propos de l’ALSF
Créée en 2010, la Facilité africaine de soutien juridique est une organisation internationale hébergée par le Groupe de la Banque africaine de développement. Elle a pour mandat de fournir des conseils juridiques et une assistance technique aux pays africains dans le cadre de leur négociation de transactions commerciales complexes, des litiges avec les créanciers et d’autres transactions souveraines connexes. Elle élabore et propose également des outils innovants de renforcement des capacités et de gestion des connaissances.

Nous contacter
Eve Ehoura, Chargée de communication: e.ehoura@afdb.org
Rita Madeira, Conseillère juridique: r.madeira@afdb.org

Français
Share it now!
news-thumbnail: